prix-simi-ghd

Eiffage, AIA, Scaprim et Crédit Agricole récompensés au Grand Prix SIMI 2018 pour le Grand Hôtel-Dieu de Lyon

Branche Construction

13059 vues

À l’occasion de la 17e édition du SIMI, Salon de l’Immobilier d’Entreprise 2018, Eiffage, AIA Architectes,  Scaprim et Crédit Agricole se sont vu remettre, ce vendredi 7 décembre, le Prix Spécial du Jury pour la reconversion du Grand Hôtel-Dieu de Lyon, plus grande reconversion privée d’un monument historique en France.

Le Grand Hôtel-Dieu de Lyon est l’un des plus emblématiques projets de l’agglomération lyonnaise et de France, portant sur la reconversion d’un Monument Historique prestigieux et la création d’un nouveau quartier à vivre au cœur du centre-ville, dans une zone inscrite au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO, depuis 1998.
 
En 2010, Eiffage Construction était désigné lauréat de la consultation lancée par les Hospices civils de Lyon, avec les architectes Albert Constantin et Claire Bertrand – AIA Life Designers, Didier Repellin, Architecte en chef des Monuments Historiques, et Intercontinental Hotel Group. Il en a délégué la réalisation, pour son compte, à Eiffage Immobilier associé à Générim.
En 2015, Crédit Agricole Assurances, et la Caisse Régionale de Crédit Agricole Centre-Est, acquièrent auprès d’Eiffage Construction l’intégralité des constructions à l’exception de la Cité Internationale de la Gastronomie, qui sera remise à sa livraison à la Métropole de Lyon. Les deux investisseurs ont confié la gestion du site à Scaprim.
 
Le projet représente une surface totale de 51 500 m² : 40 000 m² de bâtiments réhabilités et reconvertis ainsi que 11 500 m² de constructions neuves. A terme, le Grand Hôtel-Dieu proposera :

  • 17 100 m² de commerces, boutiques et restaurants,
  • 13 600 m² de bureaux,
  • un hôtel 5* Intercontinental Resort de 144 chambres,
  • un centre de conventions de 2 900 m²,
  • une Cité de la Gastronomie de 3 600 m²,
  • 11 logements,
  • 8 000 m² d’espaces extérieurs.

 
 
Une partie des travaux s’est achevée cette année. La dernière tranche comprenant l’hôtel, la Cité de la Gastronomie et 2/3 des jardins sera livrée au premier trimestre 2019.
 
L’ambition de ce projet est de réinterpréter l’histoire tout en affirmant l’identité du lieu pour en perpétuer le sens. Le projet s’inscrit dans une continuité architecturale saisissant dans le même temps la complexité du site. Il révèle un édifice riche, fruit d’une synthèse architecturale remarquable, un lieu en perpétuelle mutation comme le prouve toute son histoire.
Son second souffle, le Grand Hôtel-Dieu de Lyon va le trouver en redevenant le carrefour de vie sociale et professionnelle qu’il a été au fil des siècles. Un espace ouvert et dynamique qui offre une multitude de services et d’activités aux Lyonnais comme aux visiteurs occasionnels.
 
La réflexion environnementale sur le projet s’est nourrie des engagements de la Ville de Lyon exprimés au travers de son Agenda 21 et du Plan Climat. La reconversion du Grand Hôtel-Dieu de Lyon a obtenu la certification environnementale BREEAM, niveau «Very Good», les consommations d’énergie sont notamment de 30 % inférieures aux consommations de référence.