inauguration-gymnase-joinville

Inauguration du gymnase du Bataillon de Joinville et de l’œuvre d’art « Rencontre » dans la ZAC des Hauts de Joinville

Branche Construction

8718 vues

Ouvert aux associations et aux groupes scolaires depuis le mois de septembre dernier, le gymnase « Le Bataillon de Joinville » a été inauguré le samedi 24 novembre en présence de Olivier Dosne, maire de Joinville-le-Pont, Michel Destouches, adjoint au Maire en charge des Sports, Jean-Jacques Gressier, adjoint au maire en charge de l’Urbanisme et du Développement Durable, Philippe Plaza, directeur général d’Eiffage Immobilier, Nicolas Gravit, directeur d’Eiffage Aménagement et Christian Favier, président du Conseil Départemental du Val-de-Marne.
 

Doté d’un dojo de 100 mètres carrés au rez-de-chaussée et d’un terrain de handball surplombé d’une tribune de 200 places à l’étage, le gymnase du Bataillon de Joinville, de 3000 m², représente le renouvellement des équipements sportifs de la ville, dans le prolongement de l’école de danse Aurélie Dupont.
 
La construction de ce nouvel équipement sportif s’inscrit dans le programme de la ZAC des Hauts de Joinville, opération d’aménagement pilotée par Eiffage Aménagement.  Initié en 2008, ce projet a pour ambition de redynamiser et réhabiliter un cœur de ville en déshérence ainsi que de faire évoluer Joinville-le-Pont vers une ville durable.
 
Ce projet d’aménagement, respectant un cahier des charges exigeant en matière de normes environnementales, est pratiquement achevé avec :

  • la création de nouveaux logements (dont 10% de logements sociaux) et d’une résidence étudiante,
  • la création de 5000 m² de surfaces commerciales,
  • de nouvelles structures publiques : en plus du gymnase, des crèches, un relais d’assistantes maternelles et un parc urbain de 3000 m² ont été créés.

 
 
Conjointement à cette inauguration, la Mairie a dévoilé l’œuvre du sculpteur Benoît Luyckx qui orne désormais le nouveau parvis de l’Hôtel de Ville juste à côté du gymnase. Cette œuvre, dénommée « Rencontre », a été offerte par Eiffage Aménagement, dans le cadre de la charte « 1 immeuble, 1 œuvre » initiée par le ministère de la culture.