college-esterel

Mission accomplie : Eiffage inaugure le collège de l’Estérel à Saint-Raphaël dans le Var

Branche Construction

10657 vues

C’est le 23 mars dernier qu’a été inauguré le collège de l’Estérel, réalisé dans le cadre d'un Partenariat Public Privé (PPP), en présence d’Emmanuel Ethis, recteur de l'académie de Nice Chancelier des Universités, Marc Giraud, président du Conseil départemental du Var et Marc Legrand, Directeur d’Eiffage Concessions. 

Le Département du Var avait confié à Eiffage Concessions, via sa filiale COLOGEN, Eiffage Construction et Eiffage Energie la démolition et reconstruction du collège de l'Estérel - construit en 1978 - dans le cadre d'un Partenariat Public Privé (PPP). Ce contrat d’un montant total de 66M€, inclut également la construction et rénovation de deux autres collèges - à Carcès et à la Seyne sur Mer - livrés plus tôt dans l’année.
 
Après 1 an et demi de travaux et pour un montant de 24M€, le collège de l’Estérel peut accueillir 800 élèves sur une surface de 7000 m².  Il  regroupe 22 classes d'enseignement général et 13 classes spécialisées ainsi qu'une salle polyvalente.
Pour améliorer la sécurité des élèves, le parvis d’entrée a été élargi et décalé par rapport au dépose minute et aux arrêts de bus.
 
Le Département du Var a veillé à ce que le projet architectural du nouveau collège s'inscrive dans le milieu urbain actuel à l'environnement préservé.
 
Conçu par l'architecte Jean-Michel Gomez du cabinet BBG, le collège de l'Estérel a été conçu avec des objectifs bioclimatiques comprenant :
 

  • le recours aux matériaux bio-sourcés ou à des matériaux d'origine locale,
  • l'intégration des solutions de réduction des besoins de chauffage et l'utilisation des énergies renouvelables,
  • la mise en place d'une gestion des déchets notamment du tri sélectif pour la restauration,
  • la production solaire photovoltaïque (500 m² de panneaux) et le traitement végétalisé de certaines toitures,
  • l'obtention de deux labels : Effinergie + et BEPOS,
  • des besoins de chauffage ≤ 5 kWh/ (m².an).