Art Village des Athlètes

Courants Fertiles : la démarche artistique déployée au sein du Village des athlètes

Construction Division

L’art sera au cœur des Jeux de Paris grâce aux « Courants Fertiles », la démarche artistique déployée au sein du Village des athlètes. Cette démarche dessine un parcours artistique et prend la forme d’un récit destiné à souligner la dynamique d’un territoire toujours en mouvement. Ce récit est écrit par des artistes aux pratiques diverses. Leur point commun : leur capacité à porter un regard sensible sur l’histoire, les usages et l’image du quartier.

Les Jeux de Paris arrivent à grands pas et la première phase du chantier du Secteur E touche à sa fin. L’intégration des œuvres artistiques vient l’enrichir avec les récentes installations des artistes choisis pour raconter l’histoire des « Courants Fertiles » : Fabien Verschaere, le duo Hippolyte Hentgen, la designeuse sonore Nadine Schütz, et Morgane Tschiember.
Les œuvres de Fabien Verschaere font partie intégrante du bâtiment de co-living, les plafonds intérieurs s’habillent de motifs hauts en couleur, repris sur les terrasses extérieures en version noir et blanc. Ses œuvres abordent les doutes et les grandes questions à propos de notre imaginaire et de nos représentations. L’univers de Fabien Verschaere s’inspire des contes, de la mythologie, mais aussi de la vie quotidienne. La réflexion derrière ses œuvres fait écho aux valeurs et à la volonté de cette démarche : rendre l’art accessible et universel.
 
Les œuvres du duo d’artistes Hippolyte Hentgen s’inspirent à la fois des valeurs des Jeux, et du Village des athlètes, qui se veut innovant et accessible pour tous, un repère pour l’urbanisme de demain. Les deux artistes ont réalisé une installation pour orner les façades de deux des bâtiments des Belvédères. La première a pour ambition de devenir un repère, un point de rencontre pour les futurs habitants facilitant les échanges à proximité de la grande promenade piétonne vers la Seine.
 
La deuxième partie vient elle, habiller un bâtiment d’une fresque inspirée de la vie et la nature, en s’intégrant subtilement au reste du quartier. Avec la faune et la flore au cœur du Village des athlètes, cette installation amène un vent de fraîcheur esthétique et original aux immeubles d’habitation.
 
La designeuse Nadine Schütz intègre elle, une dimension sonore à la fois positive et poétique. Ses interventions viennent créer des espaces sensoriels en cœur d’îlots et ainsi amplifier le confort pour toutes et pour tous. En créant des repères auditifs diversifiés, elles facilitent l’orientation universelle et incitent à bouger, à découvrir. L’ensemble des installations crée une expérience de jardin amplifié pour toutes et tous.
Enfin, il faut compter sur la partition du souffle de l’artiste Morgane Tschiember pour intégrer une dimension symphonique au quartier. L’œuvre est à l’image d’un souffle. Pour le Village des athlètes, Morgane Tschiember a sélectionné un petit extrait d’une partition composée pour des sopranos et en a fait une sculpture. Son travail se singularise par des pièces, marquées par l’implication corporelle nécessaire à leur mise en œuvre.

L’inclusion de ces œuvres au Village des athlètes incarne le projet des Jeux de Paris : réunir le plus grand nombre autour de sujets universels. Toutes s’intègrent parfaitement dans l’environnement urbain d’un genre nouveau que représente le quartier des Belvédères au sein du Village des athlètes. Pensées pour se fondre parmi les nouvelles constructions, ces installations artistiques deviendront un héritage de plus pour les futurs habitants, travailleurs et passants du quartier permettant au plus grand nombre un contact quotidien avec l’art.