Pose première pierre du Tribunal Administratif et de la Cour nationale du droit d’asile de Montreuil

Eiffage Construction pose la première pierre de la Cour nationale du droit d’asile et du Tribunal Administratif de Montreuil

Construction Division

La cérémonie de la pose de la première pierre de la Cour Nationale du droit d’asile et du Tribunal Administratif de Montreuil a eu lieu le mardi 14 mai dernier en présence du Garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti et du Vice-Président du Conseil d’Etat Didier Roland Tabuteau.

Patrice Bessac, Maire de Montreuil et Jacques Witkowski, Préfet du département de Seine-Saint-Denis, étaient également présents lors de la cérémonie. Elle a été suivie des discours d’Eric Dupond Moretti, de Didier Roland Tabuteau et de M. le Maire.
Cette cérémonie marque le début des travaux qui ont officiellement commencé le 27 mai après une phase de conception de 14 mois.
 
Les travaux ont pour but de créer un site unique regroupant la Cour nationale du droit d’asile et le Tribunal Administratif de Montreuil.
La Cour nationale du droit d’asile s’installera au sein d’un bâtiment rénové et d’une extension neuve sur un espace de 15 700 m² et intègrera 732 postes de travail répartis sur 22 chambres ainsi que 35 salles d’audience. À l’opposé du site, le futur bâtiment du Tribunal administratif, d’environ 4 800 m², disposera d’un hall d’entrée en double hauteur, de 200 postes de travail répartis sur 15 chambres et de 4 salles d’audience.
 
Les deux juridictions bénéficieront d’espaces verts qui distribueront les zones mutualisées (comme un restaurant, une salle plénière ou encore une salle polyvalente) et d’un parking.
 
Eiffage construction, mandataire du groupement, a la charge de la conception-réalisation et de l’exploitation-maintenance pour une durée de 5 ans du site unique.
Ce projet s’insère dans le cadre d’un ambitieux plan de renouvellement urbain du quartier de la Noue portée par les collectivités locales et l’ANRU.
 
Sur le plan environnemental, le projet intègre une conception bioclimatique des espaces et le raccordement au réseau de chaleur urbain de la ville. L’utilisation de béton bas carbone et de matériaux biosourcés participe aux ambitions du projet qui vise le label E+C- (niveau E3C1) ainsi que les labels Biodivercity® et Bâtiment biosourcé.
 
La fin des travaux est prévue pour 2026.
 
Félicitations à toutes nos équipes impliquées dans ce projet d’envergure !
 
Maitrise d’ouvrage : APIJ
Mandataire : Eiffage Construction
Exploitation : Eiffage Service
Architecte : Snohetta
Bureau d’étude technique: OTEIS
Bureau d’étude Environnement : AMOES