kms3

Eiffage remporte un projet de traitement et d’adduction d’eau potable à Dakar au Sénégal

Branche Infrastructures

10071 vues

Eiffage, à travers ses filiales Eiffage Sénégal et Eiffage Génie Civil, vient de remporter le lot 2 du projet de traitement et d’adduction d’eau potable de Keur Momar Sarr 3 (KMS 3) à Dakar, au Sénégal, pour un montant de 34 millions d’euros.
 

Le contrat porte sur la fourniture et la pose de 38 kilomètres de tuyaux en fonte ductile de 1 500 mm de diamètre, qui seront connectés à la future station de traitement.

Les travaux, dont la maîtrise d’ouvrage est assurée par la Société Nationale des Eaux du Sénégal (Sones), seront réalisés en 24 mois.

Ce contrat s’inscrit dans un projet global d’extension de la capacité d’adduction d’eau potable de la ville de Dakar à partir du lac de Guiers, qui prévoit la construction d’une usine de traitement et de pompage d’eau potable d’une capacité de 200 000 m³/j (lot 1) pour une mise en service en 2020, la création d’une troisième conduite d’adduction d’eau, dimensionnée pour 200 000 m³/j reliant Keur Momar Sarr aux réservoirs de stockage de Thiès et Sébikotane puis de Dakar, ainsi que le renforcement et l’extension des réseaux de distribution.

KMS 3 permettra de répondre aux besoins croissants de la demande en eau, estimés à 550 000 m³/j à l’horizon 2025, contre 370 000 m³/j en 2015, d’améliorer la qualité et la continuité du service dans la capitale et de mieux desservir les nouveaux centres d’activité économique.

Le financement de KMS 3 est porté par cinq bailleurs multilatéraux : AFD, BEI, BID, BM et BAD.

Après la signature en juin du contrat pour la conception-construction d’une usine de dessalement à Djibouti, ce contrat permet à Eiffage de contribuer à nouveau à la réalisation d’un projet de développement en Afrique.